Les débuts de la diversification alimentaire, étape par étape

Diversification alimentaire entre 4 mois et 7 mois

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) recommande de démarrer la diversification alimentaire à 6 mois.

Dans le cas d’un bébé né à terme et sans problème particulier, et après consultation et accord du pédiatre, certains parents choisissent de débuter la diversification entre 4 et 6 mois.

Cela signifie que vous pouvez introduire petit à petit d’autres aliments que le lait. Le type d’aliment recommandé pour commencer changent selon les pays ; dans notre guide, nous vous présentons les recommandations de différents pays (France, Canada, Allemagne), afin que vous ayez une idée des différentes possibilités.

Les premières bouchées

Donnez quelques cuillerées d’un aliment seul et totalement mixé, sans la peau. Commencez au choix par :

  • un fruit ou un légume (France) ;
  • de la viande, du poisson, ou des céréales (mélangées avec du lait pour obtenir la texture souhaitée) (Canada et Allemagne).

Privilégiez un moment où bébé a faim, avant une tétée ou un biberon. Par exemple, pour le déjeuner ou pour le goûter. Mettez bien bébé en position assise, sur vous ou sur une chaise adaptée, et optez pour une cuillère adaptée aux bébés : de petit format et agréable au contact, par exemple en silicone ou en plastique plutôt qu’en acier ou métal.


Si bébé n’ouvre pas la bouche, stimulez-le en touchant avec la cuillère le bas de sa lèvre inférieure : cela déclenche en général un réflexe d’ouverture de la bouche.
Bébé au début sucera plutôt que mâchera. Peut-être qu’il ne prendra qu’une ou deux cuillerées : c’est tout-à-fait normal. N’insistez pas. En revanche, s’il prend volonties plusieurs cuillerées, vous pouvez tout à fait lui en donner plusieurs, jusqu’à une petite dizaine pour une première fois. Veillez à ce qu’il prenne tout de même une tétée ou un biberon.

Les premiers jours

Après ce premier essai, proposez 1 à 2 fois par jour à bébé un aliment à la cuillère. Introduisez chaque nouveau type d’aliment tous les 2 jours au plus tôt ; en revanche, vous pouvez changer tous les jours d’aliment s’il appartient à la même catégorie d’aliment.
Cela donne par exemple :

  • jour 1 : carottes ; jour 2 : potiron ; jour 3 : colin ; jour 4 : daurade ; jour 5 : pomme ; jour 6 : poire ; etc. ;
  • ou jour 1 : bœuf ; jour 2 : porc ; jour 3 : chou ; jour 4 : haricots verts ; jour 5 : banane ; etc.

Normalement, bébé va prendre de plus en plus de cuillerées. Il n’y a pas de quantité maximale à dépasser. Si vous voyez que bébé digère bien sa nouvelle alimentation et continue à prendre du lait comme il le devrait à son âge.

Au fil des semaines

Au bout de 2 à 3 semaines, vous pourrez commencer à mélanger dans un même petit pot les catégories d’aliments que bébé à déjà goûtés, comme un légume et un poisson. Vous pourrez aussi ajouter de la matière grasse, de préférence de l’huile qui est meilleure pour la santé que le beurre : par exemple de l’huile de colza ou d’olive.

Diversification alimentaire : quelle quantité ?

Au bout de quelques semaines, bébé devrait prendre environ 100 à 200g 1 à 2 fois par jour d’aliments à la cuillère autres que le lait, en plus de ses 3 à 4 prises de lait sur 24 heures (ou plus pour les bébés allaités).
Les aliments seront toujours bien mixés, sans sucre ni sel ajouté.

La diversification alimentaire entre 7 mois et 9 mois

Entre 7 et 9 mois, bébé devrait prendre des quantités significatives d’aliments à la cuillère, même si le lait reste son aliment principal. Il pourra faire un repas par jour composé uniquement d’aliments pris à la cuillère. Les aliments sont toujours bien mixés, mais peuvent être présentés dans une texture un peu moins liquide et plus compacte. Privilégiez toujours des aliments simples, non transformés : évitez les sucreries et les plats cuisinés comme les lasagnes par exemple, même si elles sont mixées.

Ci-dessous un exemple de menu type de diversification alimentaire pour un bébé âgé de 7 à 9 mois :

Matin

Une (ou plusieurs) tétées OU un biberon de lait (avec ou sans céréales, si possible sans saveur particulière et surtout sans sucre ajouté)

Midi

Panais + huile d’olive + poisson + semoule de blé ET compote de pomme

Goûter

Une tétée ou un biberon + compote de banane avec flocons d’avoine et huile de colza

Soir

Riz, petits pois et œuf + tétée(s) ou biberon

La diversification alimentaire après 9 mois

À partir de 9 mois, bébé va peu à peu pouvoir manger comme vous, mais avec une texture adaptée. Petit à petit, il faudra qu’il s’habitue aux morceaux, d’abord très tendres pour éviter les fausses routes. Il pourra aussi commencer à croquer dans un petit bout de pain sur lequel la mie a été enlevée.

Et les quantités précises ?

Regardez le carnet de santé de votre enfant pour avoir une idée des quantités précises attendues pour chaque type d’aliment en fonction de l’âge de votre enfant. Cela reste des ordres de grandeur – vous pouvez également interroger votre pédiatre sur les bonnes quantités.

En pratique, essayez de faire en sorte qu’il ait sur chaque journée 1/3 environ de chaque catégorie d’aliments : 1/3 de fruits ou légumes, 1/3 de protéines (viandes, poissons, œufs, légumineuses en plus du lait), 1/3 de féculents (blé sous forme de pâtes ou semoule, riz, etc.), en n’oubliant pas les matières grasses, plutôt sous forme d’huile.

Découvrez également notre article sur la DME, la diversification alimentaire menée par l’enfant ainsi que celui sur l’alimentation de bébé à partir de 1 an.

Si vous avez encore des questions, posez-les sur l’application Beebs. En plus de consulter nos guides, vous pourrez échanger avec des papas et des mamans. Sur l’application vous pouvez aussi acheter et/ou revendre vos articles pour bébé.

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :