L’alimentation de bébé, de 12 mois à 24 mois

Durant sa première année d’existence, bébé se cantonne à une alimentation simple, dont la composition n’est pas encore très variée. Cependant, à partir de 12 mois, le biberon quotidien et les quelques aliments à la base de la « diversification » laissent place à de nouvelles découvertes. Comment évolue l’alimentation de bébé, de 12 mois à 24 mois ?

Du lait à volonté jusqu’à la découverte de nouveaux goûts

Lorsque bébé vient au monde, les parents peuvent choisir de nourrir leur enfant par le biais de l’allaitement ou directement au biberon.

L’allaitement à volonté et les biberons des premiers mois

Dans le premier cas, bébé peut profiter de tétées quasiment à volonté, dont chacun des membres de la famille peut profiter. En effet, il ne faut pas oublier que même si, pour des raisons physiologiques évidentes, seule la maman peut offrir son lait à son bébé, les papas, conjoints et conjointes peuvent profiter de ce moment de tendresse partagée en étant simplement présent(e).

Dans le cas d’une alimentation au biberon, du jour où il est arrivé dans ce vaste monde, jusqu’à ses 4 mois, bébé peut également profiter d’un lait de type 1er âge, qui lui apportera ce dont il a besoin pour grandir en toute sérénité. Protéines, vitamines, graisses et sels minéraux, aucune des valeurs énergétiques essentielles à la croissance de bébé ne manque à l’appel ! Passé les 5 mois, il est alors conseillé d’offrir au nourrisson du lait dit de 2ème âge, ou lait de suite, jusqu’à ses 12 mois.

L’étape de diversification alimentaire

Inutile d’attendre les 12 mois de bébé pour lui offrir des éléments de diversification dans son menu quotidien. En effet, les bébés se réjouiront de voir apparaître de nouveaux aliments comme les légumes et les fruits dès 6 mois. Carottes, haricots verts, pommes de terre, variez les plaisirs ! Pour certains bébés, la diversification peut intervenir plus tard et les premiers pas vers le sevrage complet de lait peut s’effectuer plus en douceur.

1 an : l’âge tremplin

Premièrement, il faut garder à l’esprit que chaque bébé est différent – les informations ci-dessous sont donc à adapter au développement de votre enfant. En effet, si l’on parle d’un début de diversification alimentaire avec l’arrivée des légumes dès 6 mois chez certaines familles, d’autres bébés peuvent refuser catégoriquement l’introduction d’aliments divers jusqu’à leur 8 mois voire plus. Tout dépend évidemment de votre bébé, de ses envies, de ses besoins. Pour vous guider, n’hésitez donc surtout pas à demander l’avis de votre pédiatre, quels que soient vos doutes.

De 10 à 15 mois

Passés les 10 à 12 mois, bébé devient plus curieux et s’intéresse au monde qui l’entoure, donc… à ce qui se passe dans son assiette ! Devenu désormais plus autonome grâce notamment à l’apparition de ses toutes premières molaires, bébé est capable de mastiquer des aliments et peut donc laisser le lait un peu de côté pour découvrir de nouvelles saveurs. Pour l’alimentation de bébé, donnez-lui aux alentours des 12 mois de quoi assouvir sa curiosité et son appétit grâce à des morceaux de légumes moulinés par exemple.

L’alimentation de bébé : de 15 à 18 mois

Si, jusqu’ici, bébé savait quelque peu manier la cuillère, avant les 15 mois, il préfère généralement porter les aliments à sa bouche à l’aide de ses doigts. De 15 à 18 mois environ, l’enfant devient plus agile et améliore ses capacités de préhension, ce qui lui permet de tenir plus fermement sa cuillère et de la diriger à sa guise. Son évolution et la croissance de son métabolisme vous permettent également d’introduire des aliments comme les crudités mais aussi les légumes secs dans son régime alimentaire.

De 18 à 24 mois

Bébé n’a normalement presque plus besoin qu’un adulte amène sa cuillère dans sa bouche pour être sûr(e) que l’aliment arrive à destination. Bébé devient bien plus autonome et demande à goûter tout ce qui croise sa route ! Y compris parfois ce qui ne se mange pas… Les deuxièmes molaires apparaissent et permettent à l’enfant de mâcher des aliments plus difficiles à mastiquer, sans être durs pour autant. Les aliments jusqu’alors moulinés, mixés ou bien écrasés pourront alors progressivement se transformer en véritables morceaux.

L’apport énergétique conseillé

L’apport énergétique journalier pour un enfant, entre 1 et 3 ans, est estimé aux alentours de 100 kilocalories par kilogramme de poids. Sur ces 100 kcal/kg, 50% doivent être représentés par les glucides (issus du lait et des fruits en compote, à cet âge-là), 35 % du contenu doit être composé de lipides (du beurre, de l’huile ou bien des matières grasses), et les protéines doivent être introduites dans le menu à hauteur d’environ 1,5 à 1,8 g/kg, chaque jour.

Quoiqu’il arrive, pensez à consulter votre pédiatre avant d’enclencher des changements importants dans l’alimentation de votre enfant.

Venez discuter du sujet avec d’autres parents sur l’application Beebs. Vous pourrez également consulter nos autres guides ainsi qu’acheter et/ou revendre vos articles pour bébé.

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :