Allergies bébé : symptômes, causes et traitements

Les allergies sont fréquentes chez les bébés. Elles sont, en revanche, rarement à l’origine de séquelles et disparaissent généralement avec l’âge. 

Il existe plusieurs sortes d’allergies, mais les plus communes sont les allergies alimentaires et les allergies cutanées. Dans cet article, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour reconnaître, traiter et prévenir ces allergies. 

Allergies alimentaires

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire ?

Une allergie alimentaire se traduit par une réaction anormale chez une personne saine, suite à l’ingestion d’un aliment ou d’une substance non tolérée par l’organisme. Cela ne signifie pas que l’aliment en question soit toxique. Cela signifie que l’organisme de la personne allergique n’est pas assez prêt pour assimiler l’aliment correctement.

Chez l’enfant, le bambin et le bébé, les allergies alimentaires sont fréquentes mais ne sont que très rarement dangereuses. Les allergies alimentaires les plus fréquentes chez les bébés sont les allergies à réaction retardée. Ces allergies ne provoquent pas de réaction dès la prise de l’aliment non toléré. 

Quels aliments sont en cause ?

L’aliment provoquant le plus d’allergies chez le bébé est le lait de vache. En effet, chez un bébé non allaité, l’allergie peut se repérer facilement, suite à l’administration du biberon. Il convient donc de consulter votre médecin pour changer l’alimentation de bébé et opter pour un lait adapté à son allergie.

Pour les bébés allaités, l’allergie peut mettre plus de temps à se montrer. En effet, bébé n’est pas allergique, à proprement parler, au lait de sa mère mais plutôt à ce que la mère a consommé. Dans ce cas, on parle plus souvent d’une allergie aux protéines de lait de vache. C’est une substance présente dans les produits laitiers mais pas seulement. On peut retrouver des protéines de lait de vache dans certains plats préparés

À l’arrivée de la diversification, les allergies les plus courantes sont causées par les oeufs, les légumineuses, certains poissons, le blé ou encore le soja. Plus tard, après 18 mois, l’enfant peut déclencher une allergie aux arachides et aux fruits à coques

Comment reconnaître une allergie alimentaire chez bébé ?

Il existe plusieurs formes d’apparition des allergies alimentaires. La première réaction retardée possible est cutanée. En effet, votre bébé peut déclencher de l’eczéma atopique suite à la prise d’un aliment non toléré. Les autres formes d’apparition résident dans les symptômes digestifs et respiratoires. En effet, on peut remarquer des régurgitations anormales et plus fréquentes que d’habitude. Ces symptômes seront accompagnés de pleurs, d’une demande constante de téter, de vomissements, voire de diarrhée. Du côté respiratoire, bébé peut avoir le nez qui coule plus fréquemment. Il peut également tousser un peu plus que d’habitude, voire déclencher une détresse respiratoire ou un sifflement au moment de la respiration. Ces symptômes sont des signaux d’alarmes, et il ne faut pas les négliger. 

Plus rarement, lorsqu’une allergie déclenche une réaction immédiate chez votre bébé, cela se traduit par une crise d’urticaire, des plaques rouges, et/ou des gonflements. Dans ce cas, il faut agir vite et emmener votre bébé aux urgences ou appeler les pompiers

Comment réagir et traiter les allergies alimentaires de bébé ?

Si vous avez repéré ces symptômes et que vous avez le moindre doute, le premier réflexe est de consulter votre médecin traitant ou votre pédiatre. Ce dernier vous donnera une liste d’allergologues à consulter pour effectuer des tests.

Si les symptômes de l’allergie sont de l’urticaire et des gonflements, votre allergologue prescrira un antihistaminique pour bébé, afin de gérer les crises et contrôler l’évolution de l’allergie. Lors de symptômes faibles, vous pouvez tout simplement introduire l’aliment progressivement dans l’alimentation, selon les conseils de votre médecin. L’introduction progressive aura pour but d’accéder à une tolérance normale par le corps de votre bébé. 

La dernière option, dans le cas où l’allergie est très présente et dangereuse, consiste à supprimer l’aliment de l’alimentation de bébé ou de la mère allaitante, en attendant que bébé soit plus grand pour réessayer l’intégration de l’aliment dans son régime alimentaire.

Les statistiques ont démontré que lorsque l’on diversifie l’alimentation d’un bébé dès 6 mois, en intégrant les aliments connus pour provoquer des allergies, le risque d’allergie sur le long terme diminue. Il faut, en revanche, intégrer un aliment à la fois afin d’observer les réactions possibles. Cependant, si votre bébé fait une réaction allergie, vous devez stopper l’introduction, retirer l’aliment et consulter un médecin allergologue.

Allergies cutanées

Quelles sont les allergies cutanées chez bébé ?

Les allergies cutanées existent sous deux formes, vues précédemment : l’eczéma et l’urticaire. Dans ces deux cas, l’allergie cutanée se définit comme étant une réaction anormale du système immunitaire face à une substance présente dans l’environnement de bébé. Les allergies chez le nourrisson peuvent être fréquentes car leur petit corps ne connaît pas encore toutes les substances présentes dans son environnement. De ce fait, le système immunitaire considère ces substances comme des allergènes

Qu’est-ce qui peut provoquer une allergie cutanée à mon bébé ?

Les réactions allergiques cutanées chez bébé peuvent survenir suite à la prise d’un aliment non toléré, comme nous l’avons détaillé plus haut. Cependant, il est plus fréquent de voir des réactions allergiques suite à l’utilisation d’un savon, d’un tissu irritant pour bébé, d’une lessive. Les allergies cutanées peuvent également survenir à cause de la chaleur

Pour différencier l’allergie cutanée par eczéma et par l’urticaire, vous pouvez également observer les causes de la réaction. L’urticaire peut être déclenchée suite à une piqûre d’insecte, comme le moustique, les punaises de lit ou encore les acariens

Comment reconnaître une allergie cutanée chez mon bébé ?

Une allergie cutanée se reconnaît par l’apparition d’éruptions cutanées, comme des petites bosses rouges, une peau sèche et suintante, dans le cas de l’eczéma. Les nourrissons de moins de 6 mois développent fréquemment une allergie cutanée au niveau du cuir chevelu et du visage. Lorsque bébé grandit et jusqu’à son premier anniversaire, les réactions allergiques cutanées se verront au niveau des genoux et des coudes.

L’urticaire, quant à elle, peut se déclencher à n’importe quel endroit sur le corps de bébé. Elle se reconnaît par l’apparition de plaques rouges ou de tâches qui démangent bébé, voire par des gonflements et des oedèmes

Comment réagir et traiter les allergies cutanées de bébé ?

De la même façon que pour une allergie alimentaire, il faut être observateur. Dès les premiers symptômes, veillez à repérer ce qui a changé dans l’environnement de bébé. Est-ce que bébé a une piqûre sur le corps ? Est-ce que vous avez changé de lessive récemment ? Avez-vous utilisé un nouveau savon pour sa toilette ? 
Une fois les hypothèses faites, stoppez l’utilisation des produits probablement en cause et prenez immédiatement rendez-vous chez votre médecin. Avec le même processus, bébé sera pris en charge si l’allergie nécessite un traitement médicamenteux. Si ce n’est pas le cas, il vous revient de changer vos habitudes pour trouver les bons produits à intégrer dans le quotidien de votre bébé. Pour finir, veillez à utiliser des tissus et matières non-agressives pour bébé, comme le coton par exemple.

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :