Tout savoir sur le retournement de bébé

Lorsque bébé commence à s’éveiller, il est courant pour les jeunes parents de chercher des repères pour reconnaître les étapes du développement moteur de leur enfant. Parmi ces grandes étapes – le retournement ! Le point dans ce guide.

Quand est-ce que bébé commence à se retourner ?

En général, bébé peut commencer à essayer de se retourner à partir de ses 3 mois. Cependant, il n’y arrivera seul qu’à partir de ses 5 ou 6 mois. En effet, il ne peut pas encore compter sur ses muscles pour bouger ses petits bras et sa lourde tête. Pour réussir le retournement du dos au ventre et du ventre au dos (que l’on oublie régulièrement), bébé devra apprendre à contracter ses muscles. Même s’il existe une moyenne d’âge pour cette étape de motricité, chaque enfant est différent et se développe à son rythme.

À l’âge de 6 mois, votre bébé devra pouvoir tenir sa tête, pousser sur les bras, soulever son torse, donner des coups de pieds, balancer de droite à gauche sur le ventre et parfois même “nager” avec ses bras.

Grâce à la position allongée sur le ventre, bébé développera son éveil sensoriel car il pourra accéder à de nouvelles textures, de nouvelles odeurs. N’hésitez pas à lui mettre des tissus à disposition, des matières qu’il n’a pas l’occasion de toucher habituellement.

Quelles sont les étapes de ce développement psychomoteur ?

Ce développement psychomoteur nécessite cependant plusieurs étapes à ne pas bousculer. Bébé doit être régulièrement posé sur le ventre pour s’habituer à cette position. Par la suite, il est nécessaire de l’aider, l’accompagner dans le mouvement pour qu’il réussisse enfin à se tourner seul. Ne vous attendez pas à ce que bébé se tourne seul dès les premiers essais ; en effet, il ne pourra pas susciter ses muscles tant qu’il ne les aura pas sentis et utilisés à travers la position finale. Quand bébé sera sur le ventre, il cherchera à redresser ses épaules, ta tête et son cou à l’aide de ses bras. Il va donc muscler ses petits bras et pourra s’en servir pour parvenir à se tourner seul.

Ces étapes permettront le bon déroulement des prochaines, ramper, se tenir à quatre pattes, ect. L’acquisition de ce mouvement est capitale pour tonifier les muscles de bébé et bien préparer les futurs déplacements et le maintien de la position assise.

Comment stimuler la motricité de mon bébé pour l’aider à se retourner ?

Pour aider bébé, vous devez commencer à susciter la position sur le ventre à partir de ses 3 mois. En effet, cette position n’est pas très agréable pour un bébé qui n’est pas habitué et qui doit, en plus de cela, forcer sur ses muscles pour tenir en place. L’idéal serait de le maintenir régulièrement sur le ventre, pendant une durée de 30 à 60 minutes minimum par jour. Pour ce faire, attendez que bébé soit bien éveillé. Aidez le à se retourner à l’aide de vos mains, il enregistrera cette position avec sa mémoire corporelle. Une fois à l’aise sur le ventre, il commencera petit à petit à vouloir tenir sa tête et donc à stimuler les muscles de son cou.

Petit à petit, vous pourrez utiliser les objets de diversion pour inciter bébé à se tourner. Vous allez pouvoir lui montrer un de ses doudous favoris et le déplacer pour qu’il désire l’attraper et donc tonifier ses muscles avec l’objectif de se tourner. Pour cela, vous pouvez placer le jouet à côté, dans son champ de vision. Vous pouvez opter pour un jouet qui fait du bruit. Bébé sera intrigué et cherchera en premier lieu à tourner sa tête pour observer le jouet. Il essaiera ensuite de l’attraper avec les mains. L’idée est de le mettre assez loin de lui pour l’inciter à se tortiller et s’étirer pour l’attraper. Petit à petit, si les étapes précédentes ont bien été respectées, vous le verrez s’étirer et forcer sur ses muscles pour se tourner.

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :