Tirer son lait : le guide pratique

tirer son lait

Pourquoi tirer son lait ?

Plusieurs raisons peuvent vous amener à vouloir tirer votre lait : reprise d’une activité professionnelle, absence de quelques jours, adaptation de l’allaitement… C’est vous qui décidez quand vous souhaitez mettre cela en place – il n’y a aucune règle et aucune obligation, sauf indication du corps médical.

L’enfant prématuré

Si votre enfant naît avant 36 SA, il peut avoir des difficultés à prendre le sein. Ses capacités de succion ne sont pas encore assez développées. Si vous souhaitez allaiter, il faudra donc tirer votre lait environ toutes les 3 heures. L’équipe de la maternité qui vous accueille vous aidera à mettre en route cette routine.

S’absenter ou reprendre une activité professionnelle

Vous reprenez le travail, vous avez un rendez-vous médical, une soirée entre amis, ou tout simplement besoin de laisser bébé quelques heures ? Si votre bébé a quelques semaines, il vous faudra envisager de tirer votre lait si vous vous absentez plus d’une demi-journée, sous peine de souffrir d’engorgement. Cela vous permettra aussi de donner du lait maternel à votre bébé au lieu de lui donner du lait maternisé, si tel est votre choix.

Faire des réserves de lait

Vous avez pour projet de continuer à allaiter bébé à votre reprise du travail ? Tirer votre lait et le congeler durant votre congé maternité est une bonne idée pour faire quelques réserves – n’hésitez pas à consulter notre guide sur la conservation du lait maternel au congélateur.

L’engorgement

Vous avez des douleurs importantes dans la poitrine, la peau rouge et chaude ? Vous souffrez peut-être d’engorgement. Si bébé n’arrive pas à lui tout seul à vider le sein pour faire passer l’engorgement, tirer son lait manuellement ou avec un appareil est une bonne alternative.

Quels sont les différents types de tire-lait ?

Tirer son lait rime généralement avec l’achat ou la location d’un tire-lait. Il existe plusieurs dizaines de modèles sur le marché – vous trouverez quelques recommandations en bas de cet article. On trouve deux grandes catégories de tire-lait :

Les tire-lait électriques

Ils permettent en général de tirer une plus grande quantité de lait sans effort, et peuvent s’utiliser les mains libres. Préférez ceux dits à double pompage, qui permettent si on le souhaite de tirer du lait sur les deux seins en même temps. Ils se connectent sur le secteur ou sur un allume-cigare dans une voiture.

Les tire-lait mécaniques, dit manuels

Il faut pomper avec ses mains pour faire sortir le lait. Ils sont intéressants tout de même lorsqu’on n’a pas accès à une prise électrique. Certaines femmes arrivent aussi mieux à tirer leur lait avec un tire-lait manuel. Pour un usage quotidien, ils montrent souvent cependant rapidement leur limite.

Quand peut-on commencer à tirer son lait ?

Dès la naissance ! Preuve en est : les mamans de bébés prématurés doivent généralement le faire. Si votre bébé n’est pas prématuré, et si vous souhaitez qu’il boive au sein le plus longtemps possible, il est cependant conseillé d’attendre quelques semaines que l’allaitement soit bien installé avant de tirer son lait.

Les problèmes fréquemment rencontrés, et les solutions

Tirer son lait est le plus souvent totalement indolore. Parfois cependant, de petites difficultés peuvent être rencontrées. Voici nos conseils pour y remédier :

J’ai du mal à tirer des quantités suffisantes de lait

Au début, il est tout à fait normal que rien ou presque ne sorte de votre sein. Le sein doit s’habituer à cette nouvelle stimulation. Essayez de trouver le moment de la journée où la lactation est la meilleure, et tirez votre lait à ce moment, tous les jours pendant au moins une semaine. Votre organisme devrait s’habituer petit à petit. Essayez aussi de penser à bébé, de regarder une photo de lui ou de mettre un body contre vous : cela peut accélérer la montée de lait. Vérifiez aussi la taille de vos téterelles et essayez-en des plus petites ou plus grandes.

J’ai mal lorsque je tire mon lait

Tirer son lait ne doit pas être douloureux. Si votre mamelon est douloureux, vous pouvez : – régler moins fort la puissance de succion – changer la taille des téterelles.

Les tire-lait sont-il remboursés par l’assurance maladie ?

En France, la location du tire-lait en pharmacie est prise en charge à 100 % par l’assurance maladie et les mutuelles si elle fait l’objet d’une prescription médicale. Ce durant toute la durée de l’allaitement, bien qu’il faille renouveler l’ordonnance tous les 3 mois. L’achat n’est cependant pas pris en charge.

Vous pouvez également consulter nos guides sur l’allaitement au travail, et sur l’acceptation du biberon par bébé.

Découvrez ci-dessous nos recommandations de tire-lait disponibles à l’achat :

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :