La tétine pour bébé : nos conseils

Quelle tétine choisir

La tétine, ou sucette, fait controverse depuis de nombreuses années maintenant. D’une part, conseillée par les anciennes générations pour ses effets calmants sur les chagrins de bébé. D’autre part déconseillée pour ses inconvénients physiques et psychologiques. En France, on estime à près de 70% le nombre d’enfants en bas âge qui utiliseraient une tétine régulièrement. En bref, la tétine provoque des débats animés chez les parents. Il est important d’évaluer les pour et les contre de cet objet qui divise. 

Qu’en est-il d’un point de vue santé ?

Pourquoi la tétine est-elle utile ?

Le besoin de succion d’un bébé remonte à la vie dans l’utérus, et vers la 10e semaine, il est parfois attiré par l’écho de la succion du pouce. 

La succion peut répondre aux besoins physiologiques des nouveau-nés. Pendant les neuf mois de grossesse, bébé se plonge dans le rythme cardiaque et respiratoire de sa mère, ce qui le rassure et lui fait bénéficier d’un environnement sûr et sécuritaire. Après la naissance, il retrouve ces sensations rassurantes lors de l’allaitement. Étant donné que la tétée sans alimentation ne peut pas se faire en continu, pour le bien-être de la maman, il est important d’avoir une alternative si votre bébé ne parvient pas à se calmer ou s’endormir sans la succion. 

Par conséquent, la tétine apprend à votre bébé à se calmer et se rendormir, car à travers elle, il trouve une alternative au sein de sa mère. Le pouce peut également faire office de substitut. Cependant, l’un n’est pas “meilleur” que l’autre. Si votre bébé a du mal à prendre son pouce, vous pouvez lui proposer la tétine. À contrario, s’il n’a aucun mal à se calmer avec son pouce, la tétine n’est pas nécessaire.

La tétine : prévention et protection face aux risques pour bébé

Lorsqu’elle est utilisée en collaboration avec d’autres méthodes de sécurité et de prévention, la tétine serait une solution protectrice face à la mort subite du nourrisson. Une étude réalisée en 2006 démontre que des cas de mort subite du nourrisson seraient parfois évités sur des enfants utilisant une tétine. 

En effet, la tétine empêcherait le nourrisson de s’étouffer dans le cas où il se retrouverait collé à un tissu ou un matelas. Elle ajoute une épaisseur au visage du bébé et dégage ainsi ses voies respiratoires, notamment celles du nez. Enfin, la tétine présente dans la bouche “incite” bébé à garder la bouche ouverte pendant qu’il dort.

Certains chercheurs pensent que le mécanisme protecteur serait probablement dû à des déglutitions et des réactions d’éveil plus fréquentes. De ce fait, la tétine aide également à prévenir et empêcher les reflux gastro-oesophagiens

Enfin, la succion d’une tétine aurait des effets bénéfiques contre la douleur, favorisant la sécrétion d’endorphine, l’hormone du bien-être. 

Comment la tétine agit-elle sur le corps de bébé et sur son cerveau ?

Les inconvénients de la tétine, et les conséquences à prévenir

Les chirurgiens-dentistes démontrent qu’une utilisation sur une longue durée peut provoquer un déplacement des dents. Cependant, la tétine provoque moins de déformation au niveau du palais que le pouce. En effet, le pouce est plus dur et appuie davantage sur le palais et la structure osseuse de la mâchoire. Cependant, les spécialistes conseillent d’instaurer un sevrage rapide de l’enfant, pour éviter des complications plus importantes lors de la formation définitive de la mâchoire et des dents. 

Certains spécialistes ont démontré qu’il existe un lien entre les mouvements de motricité orale et la perception auditive du langage. Ces recherches mettent en évidence que les jeunes enfants entendent et comprennent davantage les sons lorsqu’ils ont la possibilité de les répéter. C’est donc grâce à la perception claire de ces sons et de leur répétition qu’ils accèdent au langage. 

En d’autres termes, bébé entend le son et le répète, c’est ainsi qu’il apprend à parler. S’il prononce les mots avec une tétine ou un pouce dans la bouche, il ne l’assimile pas de la bonne façon et peut alors développer un “tic” de langage comme un cheveu sur la langue ou une difficulté à prononcer certaines lettres ou certaines syllabes. 

Il est donc très important de veiller à ce que la tétine ne soit utilisée qu’à certains moments de la journée lorsque bébé commence à répéter des mots. L’intérêt est donc d’éviter l’utilisation de la tétine pendant les activités d’éveil et d’apprentissage, ou encore pendant le jeu. 

En bref, pour n’avoir que très peu voire aucune influence sur le développement physique et moteur de bébé, l’utilisation de la tétine doit être maîtrisée, de courte durée et sur des périodes précises. Son utilisation doit aller de paire avec son utilité : calmer, apaiser, endormir

Quelles précautions prendre pour l’utilisation de la tétine ?

Choisir la bonne tétine

Il est impératif qu’un bébé n’utilise pas une tétine qui n’est pas la sienne. D’une part pour des raisons d’hygiènes évidentes, d’autre part car toutes les tétines ne sont pas les mêmes. 

Effectivement, chaque tétine est différente par sa forme, sa taille et sa matière. Le choix d’une tétine est déterminant dans l’impact qu’elle aura sur votre enfant. 

La taille d’une tétine est à la fois importante et insignifiante. La majorité des bébés utilisent les modèles “nouveau-né” pendant plusieurs mois. Cependant, les critères de confort de bébé peuvent évoluer, et ce dernier peut avoir besoin d’une tétine plus grande ou plus adapté à un certain moment de sa vie et à une certaine phase de son développement. 

Forme et matière de la tétine

En revanche, la forme de la tétine est très importante. La téterelle, partie de la tétine qui entre dans la bouche de bébé, connaît plusieurs formes. Certaines sont plus ergonomiques que d’autres, plus physiologiques voire orthodontiques. De ce fait, elles se trouvent plus adaptées à la mâchoire de bébé et suscitent donc moins de risques de déformation osseuse pour les dents et le palais de bébé. 

De nos jours, il existe de nombreuses tétines qui respectent la position naturelle de la langue contre le palais. Par conséquent, la téterelle appuie beaucoup moins sur l’arcade dentaire, ce qui réduit le risque de déplacement des dents. 

Tout comme les tétines de biberons, elles sont soit en silicone soit en latex. Les tétines en silicone sont plus souples et plus fines. De ce fait, elles s’adaptent très bien à la physiologie des nouveaux-nés. 

Les tétines en caoutchouc sont plus robustes et résistent mieux aux “machouillis” du bambin. Elles s’adaptent donc aux plus grands. Par contre, elles se dégradent plus facilement et laissent régulièrement un mauvais goût dans la bouche de bébé. Enfin, leur épaisseur peut favoriser la déformation osseuse du palais et le mauvais alignement dentaire.

L’utilisation pour la nuit

Lorsque bébé dort avec une tétine, il est très important de retirer l’attache-tétine du doudou ou du t-shirt. En effet, cet accessoire bien utile n’est pas du tout nécessaire la nuit, et peut provoquer un étranglement pendant le sommeil de bébé, qui bouge beaucoup.

Elle ne doit pas être systématique

Ce n’est pas parce que bébé pleure qu’il faut à tout prix lui donner sa tétine. Il ne faut pas tout mélanger. Vous pouvez proposer la tétine pour répondre à un besoin de succion et un besoin d’apaisement, mais il n’est pas bon de donner la tétine à bébé pour le faire “taire”.

Il est important d’analyser les pleurs de bébé avant d’agir en conséquence. Est-ce qu’il a un besoin particulier ? A-t-il faim ? Mal ? Sommeil ? S’est-il blessé ? A-t-il besoin d’un câlin ? A-t-il envie de jouer avec vous, besoin de votre attention ? Si tous ses besoins sont remplis et que bébé tète sa main par exemple alors qu’il a pris un repas récemment, ou s’il a du mal à s’endormir, on essaie de lui donner la tétine. Si l’on donne systématiquement la tétine à bébé, on augmente le risque de développer une dépendance

Remplacer régulièrement la tétine 

Il est important, pour la santé et le bien-être de votre enfant, de remplacer la tétine tous les deux mois. Effectivement, la téterelle peut se ramollir et s’effriter, surtout si elle est en caoutchouc. Il est important de laver la tétine avant et après chaque utilisation, pour éviter la prolifération de microbes et l’ingestion de poussières. Une sucette neuve doit également être stérilisée avant d’être donnée à bébé. 

En ce sens, si vous voyez que bébé s’amuse avec, la tire, la traîne un peu partout, il est d’autant plus nécessaire de la renouveler. Lorsque la tétine devient un “jouet”, c’est un signe favorable pour enclencher le sevrage. 

Comment retirer la tétine pour que bébé ne s’y habitue pas sur le long terme ?

Le sevrage de la tétine doit être fait en douceur. Bébé “oubliera” progressivement sa tétine, lorsqu’il ressentira l’impression de ne plus en avoir besoin. Si vous parvenez à utiliser d’autres moyens pour rassurer votre bébé, ou alors pour l’endormir, comme lire des histoires ou faire des câlins lors d’un gros chagrin, bébé n’aura plus besoin de sa tétine. 

De plus, en grandissant, votre bébé aura tellement de choses à dire que la tétine le gênera parfois pour parler. Il la délaissera naturellement. 

Enfin, l’envie de grandir et de faire comme les copains peut pousser votre enfant à quitter sa tétine, de même qu’il a quitté ses couches.

Pour accompagner bébé dans le sevrage, on peut lui proposer de façon bienveillante de poser sa tétine lorsqu’il en a l’occasion, notamment quand il parle. Il ne faut pas hésiter à le féliciter lorsque bébé pose sa tétine. 

Il est également nécessaire de verbaliser l’intérêt de ne pas avoir la tétine, par exemple pour faciliter le jeu avec ses amis ou pour chanter une comptine avec la nounou. 

Quelle tétine et quels accessoires choisir pour mon bébé ?

La tétine

Choisissez une tétine adaptée à l’âge de votre bébé et à son utilisation, comme nous l’avons décrit plus haut. Commencez par un bout rond pour le nouveau-né, afin d’être proche de la forme du sein. Ensuite, avec l’âge, effectuez une transition vers la tétine physiologique, qui s’adaptera parfaitement à la bouche de votre bébé et qui préviendra les malformations dentaires et osseuses. Concernant la collerette, c’est-à-dire la partie dure, en contact avec les lèvres de bébé, il est important de la choisir aérée, avec de petits trous. En effet, cette forme-ci évite les irritations du contour de la bouche, régulièrement présentes à cause du frottement de la sucette contre la peau ou encore de la prolifération des bactéries présentes dans la salive et emprisonnées par la collerette fermée. 

Enfin, nous vous conseillons de privilégier une tétine qui possède un anneau au dos de la collerette. En effet, cela facilite sa saisie sans toucher la téterelle ou la collerette, ce qui évite le dépôt de microbes. De plus, bébé pourra plus facilement la trouver et l’attraper.

Les accessoires

Pour la tétine de votre bébé, vous pouvez acheter une attache-sucette pour éviter que la tétine se perde. De ce fait, la sucette pourra être accrochée au doudou ou aux vêtements de bébé, et elle ne tombera plus au sol. Il existe des attaches-sucettes classiques, comme des modèles personnalisés ! Vous pouvez retrouver de nombreux modèles d’attaches-sucettes sur l’application Beebs, à bas prix et vendus par des parents de la communauté. Enfin, nous vous conseillons également une boîte à sucette pour transporter la tétine ou la ranger lorsque bébé ne l’utilise pas. Cela limite les risques de prolifération des microbes et bactéries. La tétine sera moins sale et toujours avec vous, bien protégée dans le sac à langer ! De même, vous pourrez trouver des boîtes à sucettes à prix concurrentiel sur Beebs

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :