Grossesse : comment impliquer le conjoint ?

grossesse impliquer conjoint

Le fait que le ou la conjoint(e) (papa ou maman) ne porte pas le bébé ne signifie pas qu’il ou elle ne peut pas vivre pleinement la grossesse ! Il est plus facile de trouver son équilibre lorsque le couple vit cette période d’une manière aussi complice qu’agréable, pour n’en garder qu’un excellent souvenir. Pour ce faire, plusieurs astuces peuvent permettre aux couples de favoriser l’implication des deux conjoints, et de prendre part ensemble à l’aventure :

Adressez-vous tous les deux au bébé

Il est non seulement bénéfique pour son développement que le bébé entende les deux personnes qui s’apprêtent à l’accueillir dans ce monde, mais il est également essentiel pour l’équilibre de la famille en devenir que certaines des « séances de bavardage » se fassent tous ensemble. Si la future maman a la chance de pouvoir constamment sentir l’enfant vivre et se mouvoir en elle, le conjoint, lui, ne peut en dire autant. C’est pourquoi il est conseillé de lui faire toucher le ventre dès que possible, lorsqu’un mouvement se manifeste. Par ailleurs, il est scientifiquement prouvé que le fœtus est en capacité de capter les sons. Alors, avis aux conjoints, futurs papas ou futures “deuxièmes mamans”, n’hésitez plus : plus vous parlerez à bébé, plus il se familiarisera avec votre voix !

Partagez-vous les informations importantes

Certains futurs parents (papas ou mamans) peuvent se sentir perdus et ne pas savoir où chercher pour appréhender la grossesse, prendre les bonnes décisions, et se préparer à l’arrivée de bébé. Aussi, aidez-vous mutuellement dans la démarche d’information en invitant votre conjoint(e) à lire des documents, livres et magazines (et applis !) parlant de la grossesse et de l’évolution du bébé que vous accueillerez bientôt dans votre quotidien. Le conjoint n’étant pas en mesure de ressentir chaque jour la croissance du fœtus comme peut la percevoir la femme enceinte, il est important de s’aider mutuellement à se préparer à ce changement à venir !

Préparez-vous à l’accouchement ensemble

Si la présence du conjoint rassure la femme enceinte lors des cours de préparation à l’accouchement, elle est bénéfique pour les deux membres du couple. À l’occasion de ces séances informatives et pratiques, vous pouvez profiter de la présence de l’expert en maternité pour poser les questions qui vous travaille et parler de tout ce qui vous vient à l’esprit ! En somme, tout ce qui pourrait permettre à chacun des parents de se rassurer et de s’imprégner de son rôle à venir – que l’on soit future maman ou futur papa.

Laissez la place aux deux parents pour s’investir

Cela paraît tout simple et pourtant… c’est l’une des meilleures choses que vous pourrez faire durant la période de grossesse, pour favoriser son bon déroulement. C’est particulièrement vrai en ce qui concerne le conjoint, qui ne porte pas le bébé, et peut parfois se sentir mis(e) de côté. Si en tant que femme enceinte, vous vous organisez petit à petit à l’approche de la date butoir, vous savez ce dont vous et votre enfant aurez besoin, quand et de quelle manière ; n’oubliez pas d’impliquer le ou la conjoint(e), assurez-vous de prendre les décisions importantes ensemble, et impliquez-vous à deux dans les tâches inhérentes à l’arrivée de bébé. Pourquoi ne pas se partager les tâches sur les achats préalables à l’arrivée de bébé (poussette, vêtements, table à langer, …), sur la préparation de la chambre, ou encore sur la recherche du mode de garde ? Cela permettra aux deux futurs parents de se sentir en confiance à l’approche de bébé, et à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice.

Participez aux rendez-vous importants en couple

La grossesse est rythmée par les nombreux rendez-vous de suivi chez le gynécologue, et par quelques autres rendez-vous importants, à l’occasion des échographies ou à la maternité par exemple. N’hésitez pas à vous y rendre à deux : ces rendez-vous sont importants et souvent émouvants, et permettent au couple de vivre les premiers moments intimes avec le bébé en pleine évolution. Écoute du cœur, échographies en 3D, découverte du sexe (si vous le souhaitez bien entendu !), premières mesures… Les passages chez le gynécologue constituent les premiers tête-à-tête avec votre enfant : nul doute que la présence des 2 parents renforcera encore davantage leur désir et leur impatience d’accueillir bébé, et leur volonté de s’investir au mieux pendant la grossesse.

Bon à savoir : l’article L1225—16 du Code du Travail permet au conjoint (papa ou maman, marié(e) ou non) de s’absenter à l’occasion de trois examens médicaux obligatoires en lien avec la grossesse, comme les échographies. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre employeur !

Évitez de vous mettre la pression

Laissez-vous à tous les deux la chance de vous tromper, d’émettre des interrogations et même parfois quelques doutes. Un futur parent a généralement besoin d’un petit temps pour se rendre compte de ce qui l’attend – et c’est d’autant plus vrai chez le conjoint. Donnez-vous du temps, maintenez une bonne communication, et vous serez armés pour que tout se passe au mieux !

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :