Coronavirus et bébé : quelles précautions prendre ?

L’épidémie du coronavirus est un sujet qui soulève beaucoup de questions – et d’inquiétudes – chez les jeunes parents. Même si le virus est réputé moins dangereux pour les bébés et les jeunes enfants, il existe un risque de contamination. Nous avons donc réuni les informations importantes à connaître, afin que vous puissiez aborder cette période de la bonne manière.

Article mis à jour le 16 mars 2020

Sources de l’article :

  • Association de formation professionnelle en pédiatrie
  • Société française de néonatalogie
  • Revue médicale « The Lancet »
  • Ministère des Solidarités et de la Santé

Les risques de contamination pour les enfants

Parmi les personnes contaminées par le coronavirus (Covid-19) dans le monde, seulement 2% sont des enfants ou des adolescents. À date, aucune réaction grave au virus et aucun décès ne sont à déplorer chez les moins de 12 ans. Pour autant, il convient d’être très vigilant car nous n’avons encore que très peu de recul sur cette maladie.

Quels symptômes chez les bébés ?

De manière générale, au niveau des symptômes, l’infection par le coronavirus est assez similaire à une infection grippale. Dans 80% des cas, la maladie se traduit par un syndrome grippal « banal ». Le problème, ce sont les 20% restants qui sont des cas potentiellement graves, pouvant occasionner une hospitalisation.

Plus spécifiquement, en ce qui concerne les enfants, la majorité sont peu symptomatiques – si besoin de consultation médicale il y a, cela sera a priori pour des infections respiratoires de faible sévérité.

Certains enfants peuvent porter le virus sans développer le moindre symptôme. Cela ne les empêche pas d’être tout de même contagieux, ce qui est également le cas avant l’apparition des symptômes ou après leur disparition.

Il convient donc de maintenir une vigilance – dans ces situations, les enfants restent vecteurs de la maladie et peuvent contaminer leur entourage. C’est pour cette raison que le gouvernement français a recommandé de maintenir les enfants éloignés des personnes fragiles et âgées, pour éviter de les contaminer.

Quel risque de contracter le coronavirus pour les bébés ?

Les études effectuées jusqu’ici laissent entendre que le coronavirus se réplique moins chez les enfants, sans que l’on en comprenne encore bien les raisons. Dans tous les cas, il convient de respecter au maximum toutes les mesures de prudence ou d’hygiène recommandées.

Comment protéger les bébés du coronavirus ?

L’enfant pouvant attraper la maladie sans la développer, il est important de ne pas emmener les bébés dans une collectivité de gens fragiles, comme les maisons de retraites, et de leur apprendre dès le plus jeune âge à bien se laver les mains fréquemment.

La Société française de néonatalogie recommande de :

  • Bien se laver les mains avant de s’occuper du nouveau-né mais aussi après
  • Ne pas mettre à votre bouche la tétine de votre enfant
  • Porter un masque en présence de votre enfant, en présence de symptômes respiratoires
  • L’allaitement reste possible.

Quelles mesures de prévention observer avec les bébés ?

Veillez à :

  • Sortir le moins possible et éviter les interactions sociales dans la mesure du possible (notamment suite aux restrictions des déplacements annoncées par le gouvernement le lundi 16 mars)
  • Vous laver les mains régulièrement
  • Vous couvrir le nez et la bouche lorsque vous toussez ou que vous éternuez
  • Vous saluer sans vous serrer la main
  • Éviter les embrassades
  • Vous moucher dans un mouchoir à usage unique, le jeter immédiatement, et vous laver les mains dans la foulée
  • Porter un masque si vous présentez des symptômes respiratoires. Si vous avez des soupçons d’infection, prenez contact sans tarder avec un médecin.

Quels risques pour les bébés à la maternité ?

Pour les nouveaux-nés, il n’existe a priori pas de risques plus « importants » qu’avec les autres virus saisonniers. À noter : les mamans infectées par le virus n’ont pas donné naissance à des bébés malades en France, ni en Chine, selon les études réalisées jusqu’ici.

Et si je suis (ou ma conjointe est) enceinte ?

Le corps médical a malheureusement assez peu de recul sur la maladie, qui est récente. Une étude scientifique, publiée par la revue The Lancet le 7 mars dernier, expose les cas de neuf femmes enceintes ayant contracté le coronavirus. Ces dernières sont originaires de Wuhan, foyer chinois de la pandémie qui touche aujourd’hui le monde entier. Toutes ont attrapé le virus, mais aucune n’a présenté de forme sévère de celui-ci. Aucun décès non plus n’a été à déplorer parmi les neuf femmes étudiées. Ces observations sont toutefois à relativiser étant donné le faible nombre de cas étudiés.

La femme enceinte peut donc être traitée normalement. Par ailleurs, le corps médical s’accorde pour le moment à dire qu’il n’y a ni risque de transmission de la mère vers l’enfant, ni risque de malformation. Les femmes enceintes doivent prendre les mêmes précautions que l’ensemble de la population, sans s’alarmer outre-mesure.

Quels risques pour les enfants à la santé fragile ?

Faites preuve du même niveau d’attention que lors d’une épidémie de grippe, et respectez bien toutes les mesures d’hygiène qui permettent de limiter les risques (lavage de mains, éviter les lieux trop fréquentés …). Le corps médical manque malheureusement encore de recul sur le virus pour déterminer s’il existe un risque accru pour les enfants plus fragiles.

Que faire en cas de symptômes ?

Si votre enfant a de la fièvre, tousse ou semble fatiguer, ne paniquez pas : il peut s’agir d’une infection virale « banale ». Toutefois, si des cas de coronavirus ont été identifiés dans votre région ou dans votre entourage, il peut y avoir un lien.

En cas de signes d’infeciton respiratoire chez votre bébé, si vous êtes dans une zone où circule le virus ou revenez d’une zone où le virus est présent, les consignes des autorités sanitaires françaises sont les suivantes :

  • Contacter par téléphone un médecin (pédiatre si possible) en faisant état des symptômes perçus
  • Éviter les contacts avec l’entourage et porter un masque
  • Ne pas se rendre chez le médecin traitant ou aux urgences sans contact téléphonique préalable, pour éviter toute potentielle contamination.

Le médecin se chargera alors d’analyser la situation et de mettre en place les premières mesures de prise en charge. Notez également que de nombreuses plateformes de télé-consultation avec des médecins généralistes et des pédiatres permettent d’obtenir rapidement des rendez-vous en ligne.

Mon enfant revient d’une zone à risque, peut-il côtoyer d’autres enfants ?

Les crèches et écoles seront fermées à partir du lundi 16 mars. Si votre enfant est gardé à domicile avec d’autres enfants, cela peut continuer mais s’il revient d’une zone à risque, il conviendra de surveiller sa température au moins 2 fois par jour, comme l’indique le Ministère de la Santé français.

Quelles solutions si je dois garder mon enfant à la maison ?

Dans le cadre des fermetures d’écoles dans les zones de circulation du coronavirus, le ministère des Solidarités et de la Santé et l’Assurance maladie simplifient la procédure d’arrêt de travail pour les parents contraints de rester chez eux pour garder leur enfant.

Concrètement, le parent d’un enfant âgé de moins de 16 ans peut bénéficier d’un arrêt maladie indemnisé s’il ne peut pas bénéficier d’un aménagement de ses conditions de travail qui lui permette de rester chez lui pour garder son enfant.

Toute l’équipe de Beebs vous adresse ses pensées et vous souhaite bon courage dans cette période particulière. Si vous constatez des informations manquantes dans cet article, n’hésitez pas à nous en faire part.

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :