Comment prévenir les infections l’hiver ?

infections hiver bébé

Premièrement, ne pas s’inquiéter !

Le système immunitaire de bébé se met en place au fil des mois et des années. Jusqu’à l’âge d’environ 6 ans, un enfant est très régulièrement malade (plusieurs épisodes par an), particulièrement s’il passe ses journées avec d’autres enfants. C’est malheureusement un passage obligé ! La plupart du temps, ces maladies sont spontanément résolutives et ne nécessitent pas de traitement (uniquement pour soulager les symptômes et l’inconfort).

Il est possible de mettre en place certaines actions pour prévenir les épisodes infectieux, dans la mesure du possible. Il n’existe malheureusement pas de vaccin efficace pour prévenir le rhume, les otites ou la bronchiolite…

Les mesures d’hygiène pour prévenir les infections

La plupart des infections bénignes de l’enfant sont causées par des virus, qui les enfants et les bébés se transmettent entre eux. Des mesures d’hygiène pour limiter la contagion peuvent être appliquées :

Éviter que les enfants ne partagent leurs jouets et leur vaisselle

La salive est souvent un vecteur majeur de transmission des virus ! Lorsqu’un enfant est malade ou présente un risque, il faut donc limiter le plus possible les échanges de jouets et de couverts. Idéalement, les enfants doivent jouer sur des espaces séparés. Bien entendu, il faut éviter que les enfants plus grands (ou vous-même !) ne fassiez des bisous au bébé en cas de rhume.

Se laver les mains très régulièrement

Le lavage des mains de l’adulte au savon ou au gel hydroalcoolique permet de limiter la transmission des virus. Il doit être réalisé avant et après chaque interaction avec bébé, en particulier celles mettant en contact les mains de l’adulte avec les sécrétions ou les muqueuses du bébé.

Laver régulièrement les surfaces et jouets utilisés par bébé

Pensez également aux poignées de porte, et à tous les endroits que vous-mêmes ou bébé pouvez toucher avec les mains ou votre bouche.

Éviter les foules et les endroits très fréquentés

Il est prouvé que les bébés gardés en collectivité sont plus à risque de développer des infections de la sphère ORL. De la même manière, dès que bébé passe une journée avec d’autres bébés, il est plus à risque d’attraper un virus. Il est donc conseillé d’éviter les lieux bondés, les transports en commun, les centres commerciaux, ou du moins les zones où bébé est en contact avec d’autres personnes dont on ne connaît pas l’état infectieux – notamment en période d’épidémie (grippe, gastro-entérite …)

L’importance de l’alimentation

Les personnes en bonne santé ont moins de risques de développer des infections, car leur système immunitaire est plus robuste. Il est donc important que votre bébé mange équilibré, conformément à son âge. Des carences peuvent exister chez les bébés, particulièrement pour certaines vitamines et minéraux, pour lesquels les parents doivent faire preuve d’une vigilance accrue. Attention : il n’est pas prouvé que les compléments alimentaires ou vitaminiques permettent de prévenir le rhume.

De manière générale, l’enfant doit être hydraté régulièrement (avec du lait ou de l’eau selon son âge). Il faut également être attentif aux nutriments suivants :

Le fer

À partir de 6 mois, le fer contenu dans le lait maternel ou maternisé ne suffit plus. Il faut proposer à bébé des aliments riches en fer, tels que certaines viandes et poissons, les œufs, certaines céréales. Pour les bébés ne mangeant pas de produit d’origine animale, une supplémentation est envisageable, car le fer contenu dans les produits d’origine végétale est parfois moins bien assimilé.

L’iode

L’iode est principalement présente dans les poissons et fruits de mer. Un bébé qui ne mange jamais ces aliments devrait donc être complémenté en iode.

Le calcium

Si vous suivez les recommandations en termes d’apport de lait nécessaire pour votre bébé en fonction de son âge, ses besoins en calcium seront couverts.

Et l’homéopathie ?

De nombreuses pharmacies commercialisent des produits homéopathiques, dont certains sont supposés prévenir le rhume ou la grippe. Comme tout médicament homéopathique, leur effet n’est pas démontré – la décision d’en donner ou non à votre enfant vous appartient donc.

Les bénéfices potentiels de l’ostéopathie

Certains ostéopathes proposent également de prévenir les épisodes ORL infectieux. L’effet n’est pas systématique – mais cela ne peut être que bénéfique pour bébé. N’hésitez pas à tenter le coup !

C’est l’hiver et vous vous posez des questions sur l’impact de cette saison pour bébé ? Découvrez également nos guides sur les sorties avec bébé en hiver et le confort de bébé en hiver.

Sources :

Apports en vitamine C : https://www.cochrane.org/fr/CD000980/la-vitamine-c-pour-la-prevention-et-le-traitement-du-rhume-banal 

Vaccins : https://www.cochrane.org/fr/CD002190/les-vaccins-pour-prevenir-le-rhume-banal

Partager cet article

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email

Vous aimerez peut-être :